La typographie

               La typographie, plus communément appelée police de caractères (ou « font » en anglais) donne une forme visible à une idée écrite. Elle a pour but principal de faciliter la lecture, mais pas que ! La typographie est un aspect essentiel de la création graphique. Lorsque l’œil n’y est pas sensibilisé, il est facile de penser que la typographie ne joue qu’un rôle secondaire dans la composition d’un support de communication. Pourtant, elle suggère, véhicule et provoque (tout autant que les images, les couleurs, les formes) des valeurs, des idées, des notions et même des émotions. Ne sous-estimez pas le pouvoir d’une typographie : force, sens et connotations.

               Trouver un juste équilibre entre esthétique et fonctionnel, tel est l’enjeu. La typographie a le pouvoir d’insuffler une personnalité à un texte, de le combler d’attributs émotionnels. L’aspect « image » de la typo est donc une composante importante. Et oui, les caractères ont un caractère.

               Penser l’aspect « image », c’est envisager et utiliser la typographie comme l’expression de valeurs, et donc l’expression d’un positionnement pour une marque ou une entreprise. C’est donner du caractère, un ton, générer une émotion. C’est se demander ce que la typo fait dire aux mots, car la typographie est belle et bien porteuse de sens, avant même de parler du sens des mots. Dans la création de l’identité visuelle globale d’une entreprise (logo, déclinaisons graphiques), ou encore d’une accroche, choisir une police dont la tonalité est en accord avec l’esprit du sujet est un élément important. Si la tonalité ne convient pas, l’accroche perdra de sa force, de son sens, et de sa crédibilité. Les nombreux styles typographiques permettent d’exprimer toutes sortes d’idées ; chaque police a son histoire à raconter et une personnalité unique, qui lui est propre. La typographie joue également un rôle dans l’image d’une marque. En effet, elle contribue à affirmer son identité et peut même devenir un marqueur de reconnaissance par le public.

               Cependant, au-delà du pouvoir de l’image de la typo, il est primordial de penser au côté pratique et lisible de la police afin d’offrir une expérience optimale au lecteur. Penser l’aspect « fonctionnel », c’est considérer et employer la typographie comme un moyen de lecture fluide, rapide et de hiérarchisation de l’information (donner des clés de lecture pour trouver facilement le sujet d’un texte, le plan, les informations essentielles, et répondre sommairement à des questions). L’objectif est donc d’apporter une lecture agréable à l’œil et de la faciliter autant que faire se peut. D’un point de vue marketing, c’est une pratique qui jouera un rôle essentiel dans l’appétit inconscient du lecteur. La bonne gestion des paramètres typographiques (choix de la police, graisse, taille, hiérarchie…) permet de réduire considérablement la perte des lecteurs dès la découverte du texte et au fur et à mesure de leur lecture. Cela influence donc directement les retombées de communication (taux de visibilité, trafic d’un site internet…).

               Pour optimiser l’expérience utilisateur, le choix d’une typographie s’avère donc bien plus importante, précise et délicate que ce qu’elle laisse paraître…

TYPOGRAPHIES WEBFACE DE TEXTE

Abel

Questrial

Roboto

Mate

TYPOGRAPHIES WEBFACE DE TITRES

Wire One

Rock Salt

Squada One

Orbitron